09_ADP_24_MH-3 - copie

Article de Presse

L’ami Hebdo Juin 2015

 

Embarquement immédiat

«À bord d’un avion, il faut absolument vaincre sa peur, car la panique est contagieuse», explique Guillaume Schaefer qui sait parfaitement de quoi il parle. Cet ancien chef de cabine, dans une compagnie aérienne française, a maintes fois géré ce type de situations en cours de vols. Également formateur-instructeur du personnel navigant commercial (stewards et hôtesses de l’air), il met désor- mais ses compétences au service de ceux qui meurent de peur dès qu’ils doivent prendre l’avion.

Après une décennie au service d’une compagnie aérienne, Guillaume Schaefer crée sa société au nom évocateur «Voler tranquille», car la peur en avion «n’est pas une fa- talité», affirme-t-il avec force conviction.

Son activité professionnelle consiste désormais à dédra- matiser les voyages aériens lors de stage anti-stress. Et pour rassurer anxieux et phobiques, Guillaume Schaefer enseigne l’art de bloquer le cycle de la peur. Comment ? En expliquant, par exemple, que des illusions auditives ou vi- suelles perturbent les perceptions ressenties lors du vol. «Quand l’avion est incliné à 30°, certaines personnes croient qu’il l’est à 90°. Or ce n’est tout simplement pas possible», détaille-t-il, pédagogue.

Groupe ou individuel

Guillaume Schaefer propose différentes formules de stages et s’adapte à toutes les demandes. Il organise des ren- contres pour des groupes ainsi que des formations indi- viduelles et personnalisées. Dans ce cas, il se déplace au domicile des personnes et sillonne toute la France lorsqu’on le sollicite dans d’autres régions ou sur Paris. Le stage se déroule plusieurs étapes. Pour commencer, il s’agit de cerner «l’ennemi» donc de comprendre les ori- gines et le mécanisme de la peur pour les contrer.

Puis il continue avec des exercices de relaxation et de dé- tente, basés sur la respiration abdominale, qui permettront de maîtriser un stress montant.
L’après-midi est consacré à comprendre les rudiments de fonctionnement d’un avion.

Concernant l’entretien des appareils, il insiste sur le fait que «avant chaque décollage, l’appareil est systémati- quement vérifié». Il compare: «Qui révise sa voiture avant chaque départ ?».

Et pour la vie à bord ? : «le personnel de bord est formé pour parer à toutes les situations d’urgence comme maîtriser un départ de feu si cela se produit».
Il explique aussi le trou d’air et la raison des perturbations en cours de vol.

Son exposé présente des faits, des statistiques, du ration- nel. Enfin il aborde aussi le traitement des crashs aériens par les médias, regrettant leur dramatisation et les consé- quences anxiogènes qu’il provoque.

Décollage amorcé

L’entreprise toute récente de Guillaume Schaefer privilégie trois pistes d’envol pour décoller : les particuliers, les so- ciétés via les comités d’entreprise et les agences de voyage. Ces dernières réservent «un très bon accueil à ma for- mation. Elles sont intéressées à la fois pour leur per- sonnel, c’est-à-dire les accompagnateurs de voyage, et pour la clientèle, via un partenariat», explique Guillaume Schaefer.

Après la journée de formation, l’accompagnement peut se poursuivre. Guillaume Schaefer laisse à ses stagiaires son numéro de téléphone pour que, si nécessaire, ils puissent l’appeler avant le décollage ou après l’atterrissage


Émission RADIO Voler Tranquille – Est FM Juin 2015

Émission sur Est FM : Voler tranquille. Guillaume Schaefer vous explique comment vaincre vos peurs des avions.

Cliquez ici pour écouter l’émission ( format mp3 )

unnamed-1          unnamed-2

 

 


Articles Tonic Juin 2015

peur-avion-stage

Beaucoup d’entre nous sont stressés, angoissés ou même terrorisés à l’idée de monter à bord d’un avion. Certaines personnes excluent même complètement ce moyen de transport.
Mais alors, comment faire lorsqu’il faut l’emprunter pour raisons professionnelles ? Comment visiter le pays de ses rêves qui se trouve…

de l’autre côté du globe ?

Comment rendre visite à ses enfants qui n’ont rien trouvé de mieux à faire que de s’installer au Canada ? Comment honorer ce voyage de 8 jours pour deux personnes en Tunisie, gagné à la tombola du bal des pompiers ?

Les sondages démontrent qu’un tiers des passagers présents dans l’appareil flippent plus ou moins, et il est impossible de comptabiliser tous ceux qui ne le prennent jamais, par peur. Ce mal appelé aérodromophobie ou aviophobie peut aller de la simple appréhension à la manifestation incontrôlable de sueurs, de troubles somatiques divers, d’une tachycardie, allant jusqu’à la perte de connaissance. C’est sûr, cette maladie, à des degrés de gravité divers, concerne énormément de monde.

33% des passagers ont peur de l’avion

Voler n’est pas naturel aux yeux des bipèdes terrestres que nous sommes. Une légère claustrophobie peut aggraver la sensation de peur, les trous d’air ou autres mouvements de l’appareil sont inhabituels pour nous… et le tapage médiatique et dramatique que produit un crash, avec des centaines de morts d’un seul coup, nous choque et nous émeut.

Les chiffres des statistiques prouvent pourtant que l’avion reste le moyen de transport le plus sûr, et de loin. Tout le monde le sait, mais impossible de raisonner qui que ce soit avec cette simple phrase. Une phobie est un mal ancré en profondeur.

Pour vaincre la peur, il faut la comprendre

La plupart de nos angoisses sont liées au manque d’informations et aux nombreuses questions laissées sans réponses. En effet, il est démontré que pour un passager les choses deviennent beaucoup plus simples lorsqu’il sort du statut de simple marchandise, pour passer à celui d’acteur d’un voyage. Une fois acquises la connaissance des procédures, du fonctionnement d’un avion, le sens des différentes manœuvres, à quoi correspondent les bruits et les grincements qu’il entend, il comprend soudain beaucoup mieux comment ce long truc en ferraille peut voler en toute sécurité… et se rend compte qu’il redevient bien plus calme, qu’il retrouve la maîtrise de soi.

Vous êtes concerné(e) ? Vous en avez assez de cette appréhension ? Vous avez décidé de vous battre pour devenir comme tout le monde ?

Contactez Guillaume SCHAEFER, qui est la personne idéale pour vous apprendre à surmonter votre peur. Il est fort d’une expérience de 10 ans dans une compagnie aérienne française et il totalise plus de 9 000 heures de vol. Guillaume vient de créér une structure nommée «Voler Tranquille » qui apporte aux aviophobes les réponses et les clefs indispensables pour mieux vivre leur vol. Après avoir passé une décennie au contact des passagers, il coache dorénavant celles et ceux qui souhaitent pouvoir reprendre l’avion de manière régulière en toute tranquillité.

Il organise des stages en Alsace, mais aussi à domicile partout en France. Des comités d’entreprises et des agences de voyage font également appel à lui pour rassurer leurs clients.

Bientôt, pour votre prochain voyage, l’inquiétude principale ne concernera plus le vol, mais plutôt la température de la mer, la propreté de la chambre d’hôtel ou la qualité du buffet…

Bonnes vacances !

« Voler tranquille » – Guillaume Schaefer
Email : info@stage-peur-avion.fr
Téléphone 06 78 22 65 31
www.stage-peur-avion.fr


 

Articles DNA 18 Avril 2015

Pour que la peur de l’avion s’envole. Un article paru dans les Dernière Nouvelles D’Alsace.

Peur en avionPour que la peur s’envole – Peur en avion

Avec l’actualité de ces derniers temps, Guillaume Schaefer ne devrait pas manquer de travail. Le Savernois propose depuis le mois de février des stages, collectifs ou individuels, pour vaincre la phobie de l’avion. Ses cours sont inspirés d’une longue expérience professionnelle dans une compagnie aérienne.

Guillaume Schaefer a lancé son auto-entreprise en février dernier. PHOTO DNA – G.B.

Guillaume Schaefer a décidé de voler de ses propres ailes. Après dix années passées en tant que steward puis chef de cabine instructeur dans une compagnie aérienne française, ce Savernois de 31 ans vient de créer son auto-entreprise afin de venir en aide aux personnes terrorisées par l’avion. Une reconversion naturelle pour celui qui a toujours rassuré les passagers inquiets à bord des long-courriers où il travaillait.

« 33 % des passagers ont peur de l’avion »

C’est lors d’un bilan de compétences à Pôle emploi que l’idée de proposer des stages contre la peur de l’avion lui est venue. « J’aimais mon précédent métier et je suis passionné par le domaine de l’aéronautique depuis toujours. J’ai donc cherché une nouvelle activité dans le même domaine », raconte-t-il. Partant du constat que « 33 % des passagers ont peur de l’avion », il a vu là un marché intéressant, pour lequel il avait acquis quelques connaissances utiles. « Vulgariser l’avion pour le rendre plus compréhensible, et donc moins stressant, a été mon quotidien pendant des années ! »

Des compagnies comme Air France organisent depuis longtemps des formations identiques peur en avion mais « elles sont très techniques », remarque Guillaume Schaefer. Et l’ancien steward ne souffre d’aucun complexe par rapport aux pilotes qui dispensent habituellement ces stages : « Le personnel naviguant connaît l’appareil aussi bien qu’eux », affirme-t-il. Les turbulences, les bruits qui peuvent paraître étranges, « on sait parfaitement quelles en sont les causes et les origines », précise-t-il.

Les explications de ces phénomènes, il les distille au fil de ses cours basés sur le dialogue et les échanges. « J’ai mis un an pour les préparer avec un psychologue et un sophrologue », raconte-t-il. Des cours collectifs, d’une durée d’une journée, dans des salles à Reinacker, Marmoutier et Strasbourg, ou des cours individuels chez ses clients. Cette dernière offre est d’ailleurs la plus demandée depuis le lancement de son activité le 6 février dernier.

Peur en avion : plusieurs profils de passagers angoissés

Quelle que soit la formule, face à ses clients, la première tâche consiste à déterminer l’origine du malaise : « Pour vaincre les peurs, il faut les comprendre. » Mais celles-ci varient en fonction de la personnalité ou du passif de chacun… Guillaume Schaefer a néanmoins réussi à dégager plusieurs types de profils : le passager dit « terre à terre » qui a « peur de quitter le sol », l’anxieux qui « s’imagine un film catastrophe au moindre bruit », le passager décideur qui ne supporte pas de ne plus avoir le contrôle sur son environnement, et enfin le traumatisé qui « demande un gros travail sur soi » et orienté systématiquement vers un psychologue plus compétent pour traiter le problème de la peur en avion.

Quand l’envie de voyager l’emporte sur la peur de l’avion, ces différentes personnes ont donc désormais l’opportunité d’appeler Guillaume Schaefer. Sur son total actuel de six clients, « tous ont repris l’avion », se réjouit-il. Avant de prévenir : « Les stages ne font pas totalement disparaître la peur mais permettent de trouver des solutions pour la maîtriser. Comme, par exemple, des exercices de respiration, des astuces pour se créer un univers familier à l’intérieur de l’engin. Au fil du temps, la peur s’estompe. »

La volonté de sortir de ces angoisses est aussi indispensable. « Il faut que la démarche soit personnelle, que la personne ait envie de s’en sortir sans être contrainte de suivre la formation par quelqu’un. » Face à des premiers résultats « encourageants », Guillaume Schaefer tente désormais de se faire connaître pour vous aider à vaincre votre peur en avion.

www.stage-peur-avion.fr.